Besoin de stabilité pour le Titre emploi simplifié agricole (TESA)

Patrick Hetzel vient d'attirer l'attention du Ministre de l'agriculture et de l'alimentation, sous forme de question écrite, sur les difficultés rencontrées par les entreprises ayant opté pour le nouveau TESA (titre emploi simplifié agricole).
En effet, les employeurs de salariés saisonniers en contrat de courte durée soulignent une inadaptation de ce nouveau dispositif particulièrement à l'occasion des travaux dans le domaine des vendanges et de l'arboriculture. Cela représente plus de 200 000 contrats pour la Région Grand-Est. Ils relèvent que le TESA a fait l'objet de multiples changements de pratiques (TESA Web en 2018, nouveau TESA en 2019 et CESA en 2020), ce qui engendre une instabilité du système.
Aussi, pour assurer un service de qualité au moment de l'embauche de saisonniers, il lui demande s'il est possible de maintenir sur l'année 2019 le TESA Web 2018.