Commission d'enquête sur les modalités de gestion des crises agricoles liées aux aléas climatiques

Agriculture, inondation Patrick Hetzel cosigne une proposition de résolution tendant à la création d'une commission d'enquête sur les modalités de gestion des crises agricoles liées aux aléas climatiques.

Notre pays ne traverse pas seulement une crise agricole, il traverse des « crises agricoles », aux répercussions économiques, sociales et humaines d'une ampleur considérable. Crise sanitaire, crise climatique, crise des marchés engendrant le désespoir des agriculteurs : la situation de l'agriculture française « n'a jamais été aussi grave », si bien que le niveau des pertes dans ce secteur est évalué pour 2016 «de 4 à 5 milliards d'euros», toutes filières confondues.
Un dispositif d'indemnisation existe en cas de pertes occasionnées par des événements climatiques (tempête, grêle, neige, gel, sécheresse, etc.) soit par le biais des assureurs, au titre des garanties incluses dans l'assurance multirisques agricole ou récolte, soit par le fonds de gestion des risques en agriculture pour les risques considérés comme non assurables, au titre du régime de calamités agricoles.
Cependant tant les critères d'éligibilité que les niveaux d'indemnisation apparaissent en décalage avec les besoins exprimés par les acteurs. Ainsi la gestion des risques ne semble plus adaptée aux attentes professionnelles et à la réalité des situations des exploitations pour permettre de supporter les conséquences d'aléas qui vont en s'amplifiant.

La France agricole est en peine, et ceux qui la font souffrent, victimes des crises et de leurs répercussions. Il apparaît donc nécessaire d'analyser les modalités de gestion des crises agricoles liées aux récents aléas climatiques, avec pragmatisme et précision.