La place du renseignement dans le système pénitentiaire

PrisonPatrick Hetzel a interrogé sous forme de question orale au gouvernement le Garde des Sceaux au sujet de la place du renseignement dans le système pénitentiaire.

« Monsieur le ministre, il n'y a pas si longtemps, vous siégiez sur nos bancs et étiez président de la commission des lois. À l'époque, vous vous étiez prononcé sur le texte relatif au renseignement. Hélas, la position que vous aviez défendue n'avait pas été retenue par le Gouvernement ; plus précisément, les recommandations que vous aviez faites concernant le renseignement judiciaire n'avaient pas été suivies. Aujourd'hui, c'est vous qui exercez les fonctions de ministre de la justice, et c'est à vous qu'il incombe de se préoccuper de la sécurité de nos concitoyens à travers ce qui est susceptible de se passer dans les établissements pénitentiaires. Je demande donc au ministre de la justice, garde des sceaux que vous êtes quelles actions il compte entreprendre afin que le renseignement judiciaire puisse prendre pleinement sa place parmi les actions engagées par l'État, en général, et par votre ministère, en particulier, en vue d'assurer la sécurité de nos concitoyens ».