Actualités

7es rencontres parlementaires de l'Industrie

Actes validés des 7es rencontres parlementaires de l'Industrie : "Quelle Industrie pour demain ?"

vendredi 24 février 2017

Patrick Hetzel a coprésidé cette semaine les 7es rencontres parlementaires de l'Industrie à la Maison de la Chimie, à Paris.

« Merci à tous les intervenants et à l'assistance nombreuse. Plus que jamais il importe de travailler à l'articulation entre la recherche et l'innovation pour que cela débouche sur du développement industriel. Dans ce domaine, Christophe Sirugue, Secrétaire d'État chargé de l'Industrie, a bien rappelé que rien n'était inexorable. La France se distingue grâce à un dispositif très intéressant : le Crédit impôt-recherche. Celui-ci permet le déploiement de nombreux centres de recherche sur le territoire national rattachés à nos propres firmes ou à des firmes à capital étranger. L'activité de recherche est ainsi fortement localisée dans le pays. Il conviendra de booster ce dispositif pour qu'il entraîne également une localisation de l'activité industrielle. Dans cette voie, il importera également de veiller à l'articulation du triptyque enseignement supérieur, recherche, innovation. Ici, des différences s'expriment entre les candidats à l'élection présidentielle, notamment, en ce qui concerne les relations entre le public et le privé. La capacité d'investissement en recherche de Google est cinq fois supérieure à celle du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Une dichotomie public/privé dans laquelle on considère que seuls les acteurs publics peuvent faire de la recherche est une erreur stratégique autant que politique. La realpolitik requiert de partir des faits et de rapprocher le public et le privé. Plusieurs leviers de l'innovation et du développement industriels relèvent du secteur privé. Monsieur Bottrie, directeur des Affaires publiques France d'Airbus, et le représentant de l'AFIC (Association française des investisseurs pour la croissance) auront sûrement matière à s'exprimer à ce propos. Tels sont les premiers jalons que je propose de verser au débat. Je pense que Xavier Breton, député et président du groupe d'étude « filière véhicules industriels », prendra utilement le premier relais. Il s'est fortement engagé au cours des dernières années dans le groupe d'études « filière véhicules industriels », et dans ce cadre, s'est intéressé à la manière de développer un terreau favorable à l'industrie sur un territoire donné, à l'instar de ce que Pierre Méhaignerie a pu réaliser à Vitré ».

7es rencontres parlementaires de l'Industrie, 21.02.17