Politiques publiques en faveur de la mixité sociale : un rapport contesté

Evaluation des politiques publiques en faveur de la mixité sociale dans l'Education nationale : un rapport contesté.

illustration, mixité socialePatrick Hetzel a remis en cause certaines orientations du récent rapport d'information parlementaire sur l'évaluation des politiques publiques en faveur de la mixité sociale dans l'Education nationale.

En premier lieu, il est revenu sur le concept même de ségrégation scolaire qui est développé par les rapporteurs car il recouvre une réalité protéiforme et qui ne fait pas consensus du tout. Beaucoup de chercheurs considèrent ce concept comme très discutable et le contestent.
En deuxième lieu, le rapport prend position contre les classes de niveau pour privilégier des classes hétérogènes. Là encore, beaucoup de chercheurs contestent une telle approche car ils considèrent que les classes de niveau permettent une meilleure performance scolaire et plus particulièrement à l'école primaire.
Et en troisième lieu, il a déploré que le rapport ne développait pas l'idée de classe de niveau par disciplines. En effet, ce concept est proposé par une organisation syndicale (le S.N.A.L.C.) dans un projet autour d'un collège modulable. A la fois ce projet et ce concept de modularisation par discipline méritent toute notre attention car il permet d'éviter un groupe classe unique et à ce titre il crée plus de mixité sociale tout en permettant une saine émulation en créant des classes de niveau par discipline.
Patrick Hetzel a regretté que les rapporteurs ne se soient pas penchés sur cette proposition originale.