Actualités

Débat d'évaluation de la politique d'enseignement supérieur

Patrick Hetzel fut l'orateur du groupe Les Républicains dans le cadre du débat d'évaluation de la politique d'enseignement supérieur du gouvernement.

Dans ce débat sur l'enseignement supérieur, il a mis l'accent sur trois aspects :

  • Les priorités budgétaires, pour lesquelles les ambitions affichées par Monsieur Hollande ne se retrouvent pas dans les budgets. C'est le cas notamment pour le financement de la recherche par projet, de l'ANR, agence nationale de la recherche, et des contrats de plan Etat-Région.
  • L'aspect juridique qui est préoccupant particulièrement au sujet des dispositifs de sélection en master et, plus précisément, de la sélection opérée entre le master 1 et le master 2. Comment le Gouvernement compte-t-il sécuriser ses dispositifs ?
  • Les questions d'avenir : L'ambition pour notre enseignement supérieur et notre recherche doit s'exprimer dans la place accordée à la question de l'insertion professionnelle de nos étudiants, qui est particulièrement délaissée depuis quelque temps. De même, Monsieur Hetzel souhaite connaître les intentions du Gouvernement pour permettre d'alléger la gouvernance des universités et leur donner plus d'autonomie. Pour cela, les établissements réclament de la simplification, et les financements ouverts, notamment en provenance du privé, doivent être encouragés à partir des outils existants que sont les fondations, les fonds de dotation ou les chaires.

Plus que jamais, nous devons gagner la bataille mondiale du savoir.