Processus de nomination du PDG de l'INRA : Question au Gouvernement

Le combat contre une nomination relevant du conflit d'intérêt à la tête de l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) se poursuit et a donné lieu à une nouvelle question au gouvernement de la part de Patrick Hetzel mercredi 6 juillet 2016.



A voir : Article de la journaliste Sophie Coignard - Le Point - Publié le 07.07.16

Texte de la question du 07.07.16 : « Ma question s'adresse à Monsieur le Premier ministre. Elle concerne la nomination du président de l'Institut National de la Recherche Agronomique. En effet, vous persistez à vouloir nommer le directeur de cabinet du ministre de l'agriculture, privilégiant ainsi une nouvelle fois le copinage plutôt que les compétences. En effet, cette nomination pose problème à plusieurs titres.  Tout d'abord, la personne en question n'est pas titulaire d'un doctorat alors que dans le monde scientifique actuel, il est important qu'un directeur d'organisme de recherche soit titulaire d'un doctorat, diplôme qui crédibilise son niveau de compétence scientifique. De plus, le signal envoyé à la communauté scientifique serait détestable et d'ailleurs un collectif très important de scientifiques de renom demande le retrait de cette candidature.  Sans compter que ce matin même, nous venons d'apprendre la démission du président du conseil scientifique de l'INRA qui est le président de la prestigieuse université Paris 5 Descartes. Quel mépris pour la science ! Mais bien plus grave encore, une telle nomination serait purement et simplement illégale. En effet, un directeur de cabinet en exercice, candidat à la tête d'un établissement public dont il assure par ailleurs la tutelle par délégation directe du ministre, est en situation caractérisée de conflits d'intérêts. Vous commettez donc une double faute : juridique d'une part et morale et éthique d'autre part. Alors Monsieur le Premier ministre : à quand la République irréprochable dont vous parlez tant ? »


Vendredi 20 mai 2016

Nomination politique à la tête de l'INRA : Patrick Hetzel interpelle le Premier ministre
(voir vidéo ci-dessous).

Face aux inquiétudes au sujet d'une nomination politique à la tête de l'INRA, l'Institut Nationale de Recherche Agronomique, Patrick Hetzel a tenu à interroger directement le Premier ministre lors de la séance de questions au gouvernement du mardi 17 mai :

« Ma question s'adresse à Monsieur le Premier ministre. J'aurais pu vous interroger au sujet de la nomination de la belle fille de Jean-Pierre Jouyet mais je vais vous interroger au sujet de la prochaine nomination du PDG de l'INRA. En effet, l'Institut National de Recherche Agronomique  est une très belle institution de recherche et sa reconnaissance scientifique est internationale. Pour notre pays, notre science et notre agriculture, les enjeux économiques et sociaux d'une recherche agronomique de très haut niveau sont essentiels.  Jusqu'à présent celles et ceux qui ont dirigé cette institution avaient la particularité d'être eux-mêmes des chercheurs reconnus et incontestés. Ils étaient des managers mais aussi des chercheurs. Or il semblerait que vous cherchiez à nommer quelqu'un qui n'a pas du tout ce profil. En l'occurrence le directeur de cabinet de Monsieur Le Foll. Quelqu'un qui est un apparatchik et non pas un scientifique. Quel mépris pour la science et la recherche !  Je m'adresse donc aujourd'hui à vous pour vous demander l'exemplarité du processus de nomination du futur PDG de l'INRA. Il est essentiel que tous les candidats, incluant le PDG actuel s'il le désire, puissent présenter leurs qualifications, leurs motivations et leur vision pour la recherche agronomique future devant un comité de sélection impartial. Monsieur le Premier ministre, la science française mérite mieux que vos petites combines ! ».

Question Gouvernement de Patrick Hetzel le 17.05.16 au sujet du processus de nomination du futur PDG de l'INRA