Terres rares : Mission parlementaire au Japon

Illustration Terre rarePatrick Hetzel a effectué une mission parlementaire d'une semaine au Japon dans le cadre d'un rapport qu'il prépare pour l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, avec la sénatrice Delphine Bataille, au sujet des enjeux liés aux métaux stratégiques et aux terres rares.

70% des ressources mondiales en métaux stratégiques et en terres rares sont localisées en Chine or ces matières sont indispensables dans beaucoup de nouvelles technologies. Toutefois, le Japon a un énorme avantage compétitif car c'est le pays qui dispose de la plus grande maîtrise ainsi que d'une avance technologique incontestable dans les modalités d'extraction, de traitement mais aussi et surtout de recyclage de ces matières. Cette mission au Japon était l'occasion de rencontrer un certain nombre de spécialistes et d'experts de ces questions afin de mesurer la puissance du Japon en matière technologique et de comprendre où se situent les principaux enjeux stratégiques dans les années à venir.

Programme des institutions et entreprises visitées et des personnes rencontrées :

  • Université de Tokyo

- Institute of Industrial Sciences (IIS) : Travail sur le recyclage. Le Pr. Toru OKABE en est le directeur adjoint et en charge des activités terres rares et énergies renouvelables.

- Ouverture en avril 2016 d'un centre de recherche sur les énergies et matériaux dirigé par le Pr. Toru OKABE.

- Yasuhiro KATO (Frontier Research Center for Energy and Resources, Université de Tokyo)

  • Université d'Osaka

Nobuhito IMANAKA, président de la Japan Rare Earth Society.

  • Tokyo Institute of Technology

Ouverture en juin 2015 du “Materials Research Center for Element Strategy », aussi appelé « Genso Cube » à Yokohama, suite au lancement par le MEXT d'un projet de développement de nouveaux matériaux pour remplacer les  terres rares.

  • National Institute of Advanced Industrial Science and Technology (AIST)

- Ryoji CHUBACHI, président de l'AIST depuis 2013 après une carrière chez Sony.

- Metals Recycling Group (Tsukuba) dirigé par Mikiya TANAKA.

- Materials Research Institute for Sustainable Development (Nagoya), notamment le Durable Materials Group et le Advanced Integrated Materials Research Group (matériaux de substitution et autres moyens de réduire l'utilisation de terres rares).

  • National Institute for Material Science (NIMS) à Tsukuba

- Présentation générale par Kazuhiro HONO (Métaux Magnétiques).

- Teruo KISHI, président du NIMS lors de sa fondation.

- Research Center for Strategic Materials, dirigé par Koichi TSUCHIYA.

- NIMS-Toyota Research Center, rencontre avec Yoshikazu WATANABE.

  • Japan Oil, Gas and Metals National Corporation (JOGMEC)

- Centre d'information sur les ressources minérales (Tokyo).

- Metal Technology Center (Akita).

  • Hitachi

L'entreprise affiche une volonté active de recycler et d'économiser les matériaux stratégiques. Son Laboratoire de Recherche de Yokohama travaille notamment sur le recyclage.

  • Mitsubishi Electrics

Recyclage des métaux provenant de moteurs de véhicules, appareils électroniques et électro-ménagers. Hideyuki OKUBO est le vice-président en charge notamment des programmes environnementaux.

  • Nissan

La firme a réduit drastiquement l'utilisation des terres rares dans un nouveau modèle de moteur électrique fin 2012. Siège à Yokohama.

  • Toyota

Siège à Toyota City, près de Nagoya. Toyota Tsusho, société de commerce et branche de Toyota, a un contrat avec une entreprise sous le contrôle administratif de département d'énergie nucléaire du gouvernement d'Inde pour l'extraction. Contact : Seiichiro ADACHI.

  • Ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (METI)
  • Ministère de l'Education, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie (MEXT)

Research and Development Bureau, Ocean and Earth Division

  • Ministère des Affaires Etrangères (Gaimusho)
  • Council for Science, Technology and Innovation (CTSI)/Strategic Innovation Promotion Program (SIP)

Programme « Technologies de développement des ressources marines de prochaine génération », dirigé par Tetsuro URABE (Université de Tokyo)

  • Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology (JAMSTEC)

- Activité principalement axée sur la prospection et l'extraction des ressources marines.

- Rencontre avec Yves HENOCQUE (IFREMER et JAMSTEC)

  • Université du Tohoku

Au sein de ses nombreux instituts de recherché dans le domaine des matériaux, certaines équipes de recherche (notamment celle menée par Akihiro MAKINO) travaillent sur les matériaux de substitution.

  • Université d'Hokkaido

L'université accueillera en juin une conférence internationale organisée par la Japan Rare Earth Society.

  • New Energy and Industrial Technology Development Organization (NEDO)

Organisation dépendante du METI qui participe au financement d'évènements et de projets ponctuels.