Passage en force de la loi santé et une discussion à la hussarde

Patrick Hetzel déplore le passage en force de la loi santé et une discussion à la hussarde.

Santé, soinAlors que les opposants au texte (les buralistes, les médecins libéraux, etc.) sont interdits de manifestation en raison de l'état d'urgence, le gouvernement a décidé de rompre l'union nationale en maintenant à l'ordre du jour du Parlement un texte qui divise la communauté nationale et qui pourtant mériterait un débat apaisé et serein, ce qui n'est hélas pas le cas dans le contexte actuel.
Un report de la discussion de ce texte a été demandé par l'opposition et hélas refusé par la majorité gouvernementale. Cette dernière passe ainsi en force sur un texte très dogmatique et clivant de Madame Marisol Touraine.
Comme l'ensemble de ses collègues du groupe Les Républicains, Patrick Hetzel considère que c'est une grave erreur politique de faire passer une loi avec des sujets aussi conflictuels que le tiers payant ou le paquet de cigarettes neutre, quand il n'y a pas de sérénité chez toutes les parties prenantes, notamment dans le corps médical qui est injustement attaqué par des mesures imposées de manière unilatérale sans discussion ni véritable négociation.