Actualités

Patrick Hetzel cosigne une proposition de loi visant à prévenir les risques de mutilations sexuelles féminines et à responsabiliser les parents.

En effet, selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), les mutilations génitales féminines affectent entre 100 et 140 millions de filles et de femmes à travers le monde et cette pratique s'est étendue ces dernières années aux pays occidentaux en raison de l'accroissement des flux migratoires. En 2004, 53 000 femmes majeures auraient été concernées en France, qu'elles soient immigrées ou nées en France de parents originaires d'un pays où l'excision est pratiquée. Il est donc devenu urgent de lutter contre ce fléau.