Actualités

Question écrite sur les pharmacies d'officine

Pharmacie, enseignePatrick Hetzel a interrogé la ministre des solidarités et de la santé sur les recommandations de la Cour des comptes pour les pharmacies d'officine.
En effet, celle-ci considère qu'il faudra supprimer 10 400 officines « en surnombre » sur les 21 400 pharmacies existantes et préconise la fermeture de près d'une pharmacie sur deux en France.
Cette prescription contribuerait à créer des déserts pharmaceutiques. Cela paraît difficilement compréhensible alors que l'Etat affiche son intention de résorber les déserts médicaux. Cela conduirait à la destruction massive des officines et remettrait en cause le modèle de la pharmacie française. Cela serait synonyme de suppression d'emplois, du fait que les pharmacies emploient plus de 120 000 salariés et 6 500 apprentis. Cela aboutirait à la disparition d'un professionnel de santé, accessible à toute heure, acteur de premier recours, et souvent dernier interlocuteur des patients dans les territoires oubliés.
Alors que les Français apprécient la compétence et la disponibilité des pharmaciens, il lui demande ce que prévoit le gouvernement pour garantir un égal accès aux médicaments à tout le territoire.