Lundi 31 juillet 2017
 

La programmation budgétaire :
la mère de toutes les batailles pour assurer la souveraineté d’un pays.

Ayant récemment retrouvé les bancs de la commission des finances, j’ai constaté que la nouvelle majorité présidentielle, tout en appelant de ses vœux une nouvelle politique et des pratiques renouvelées, n’en avait pas pour autant oublié les bonnes vieilles habitudes de la démagogie politique voire du populisme. Pourquoi ?

La France est dans une situation budgétaire très grave et à la traine de l’Europe. Ainsi, sans surprise, l’objectif de réduction du déficit public pour 2017 ne sera  pas  atteint. Principalement parce que le précédent gouvernement avait sous-estimé les dépenses, à hauteur de 12 Milliards d’Euros pour 2017. Tout ceci a évidemment été très bien expliqué dans un récent rapport de la Cour des Comptes qui confirme ce que j’avais très clairement dénoncé depuis octobre 2016 : le budget 2017 est insincère (voir mon intervention dans l'hémicycle du 30.11.2016).

J’avais, depuis fort longtemps, avec mes collègues de la commission des finances, alerté à maintes reprises le gouvernement d’alors sur la dérive dangereuse des  comptes publics et l’insincérité du budget 2017. Lorsque le gouvernement de François Hollande a transmis le Programme de stabilité de la France à la Commission européenne en avril 2017, il savait déjà que son budget ne serait pas sincère pour pouvoir rester dans les clous. Autrement dit, la majorité précédente a sciemment dissimulé la vérité des chiffres.

Dans la foulée de la publication du rapport de la Cour des Comptes début juillet, nous avons assisté de la part du nouveau gouvernement, celui voulu par Emmanuel Macron, à un véritable numéro de dramatisation et de mauvaise foi. Le Premier ministre a mis en scène la publication de cet audit annuel de manière électoraliste, en faisant mine de découvrir la véritable situation et de s’en offusquer (d’ailleurs, s’il avait été un peu plus assidu à l’Assemblée nationale lors de la précédente législature, il aurait pu entendre ce que nous étions quelques-uns à dire régulièrement depuis octobre 2016, mais passons). En tout cas, je pense que dans les faits, il ne pouvait rien ignorer, tout comme le chef de l’Etat puisque ce dernier était précédemment ministre de l’Economie et ceci jusqu’à la fin de l’été 2016. Pour ceux qui connaissent le fonctionnement de l’Etat, il est clair que les lettres de cadrage aux ministres ont été envoyées dès juin/juillet 2016 et ce sont les arbitrages d’Emmanuel Macron qui ont été traduits dans les textes budgétaires de l’automne 2016.

Ceci étant, l’équation budgétaire 2018 est intenable sans un effort conséquent pour réduire la dépense publique et sans faire un travail de bénédictin pour que l’Etat se concentre sur ses missions régaliennes autour de l’éducation, la santé, la justice,  la protection, la sécurité et la défense des Français et des Françaises. De cela, nous ne voyons rien pour le moment. La montée en charge de certains engagements pris par Monsieur Hollande de plus de 12 Milliards d’Euros pour 2018 s’ajouteront celles d’Emmanuel Macron qui devra honorer ses promesses de campagne pour près de 30 Milliards d’Euros dès 2018. Or, rien dans le programme d’Emmanuel Macron n’est de nature à retrouver l’équilibre budgétaire. Si la fin de l’année 2017 s’annonce déjà difficile, les risques pour 2018 sont encore bien plus importants. Le diable se niche dans les détails : l’équation budgétaire 2018 s’annonce bigrement diabolique pour le gouvernement surtout s’il se contente de changer le discours politique sans changer véritablement  les pratiques (cfer le coup de rabot mécanique des 5 Euros mensuels pour tous les bénéficiaires des A.P.L.). Une nouvelle fois, l’action politique sera appréciée par nos concitoyens à la capacité véritable du gouvernement à mettre en adéquation son discours et ses actes.

Patrick HETZEL,
votre Député.

 

Lire la suite

Actualités

Vie des TPE et des PME : évaluation des effets de toute nouvelle disposition législative

Economie / Emploi - 22/09/17

Vie des TPE et des PME : évaluation des effets de toute nouvelle disposition législative

Patrick Hetzel vient de cosigner une proposition de loi qui vise à  à rendre obligatoire l'évaluation des effets de toute nouvelle disposition législative sur la vie des TPE et des PME.

Lire la suite

Dérive du système des PV pour non-désignation de conducteur

Autres actualités - 22/09/17

Dérive du système des PV pour non-désignation de conducteur

Patrick Hetzel vient d'interroger sous forme de question écrite le ministre d'État, ministre de l'intérieur sur une dérive du système des PV pour non-désignation de conducteur. Depuis le 1er janvier 2017, les personnes morales propriétaires...

Lire la suite

Patrick Hetzel, Vice-président du groupe d'amitié France/Allemagne à l'Assemblée nationale

Autres actualités - 22/09/17

Patrick Hetzel, Vice-président du groupe d'amitié France/Allemagne

Patrick Hetzel assurera la vice-présidence du groupe d'amitié France/Allemagne à l'Assemblée nationale. Ce groupe travaille notamment en relation avec son homologue au Bundestag à Berlin pour intensifier les relations franco-allemandes.

Lire la suite

AESH : permettre les accompagnants d'élèves dans des établissements hors contrat

Education / Formation / Culture - 19/09/17

AESH : permettre les accompagnants d'élèves dans des établissements hors contrat

Patrick Hetzel vient de déposer une proposition de loi qui vise à permettre à des accompagnants des élèves en situation de handicap ( AESH ) de suivre des élèves en situation de handicap dans des établissements hors contrat . En...

Lire la suite

Ne pas pénaliser les téléspectateurs en général et les téléspectateurs alsaciens-mosellans en particulier

Développement local / Alsace - 19/09/17

Conséquences pour la France de l'évolution de la TNT allemande

Patrick Hetzel vient d'interroger sous forme de question écrite la ministre de la culture sur les conséquences pour la France de l'évolution de la TNT allemande. En effet, cette évolution a engendré à partir du 29 mars 2017 la perte de douze...

Lire la suite

Les responsabilités parlementaires de Patrick Hetzel

Autres actualités - 19/09/17

Les responsabilités parlementaires de Patrick Hetzel

Patrick Hetzel est membre de la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire et rapporteur spécial du budget de la justice. Il co-préside la Mission d'Evaluation et de Contrôle (M.E.C.).Cette...

Lire la suite

La Rectrice de l'académie de Strasbourg à Sarre-Union

Education / Formation / Culture - 07/09/17

La Rectrice de l'académie de Strasbourg à Sarre-Union

Mercredi 6 septembre 2017, la rectrice de l'académie de Strasbourg, Madame Sophie Bejean, est venue découvrir le lycée Georges Imbert de Sarre-Union, dans le cadre de ses visites de rentrée. Excellent moment d'échange avec les élèves,...

Lire la suite

Les 5èmes Rencontres pour l'Innovation programmées le 26 septembre 2017

Enseignement sup. / Recherche - 07/09/17

5èmes Rencontres pour l'Innovation

Patrick Hetzel va co-présider les  5èmes Rencontres pour l'Innovation  qui se tiendront le  mardi 26 septembre 2017 à la  Maison de la Chimie à Paris. Voir le programme :  

Lire la suite

Patrick Hetzel interroge le vice-président de la Banque Européenne d'Investissement (BEI) sur leur prêt de 400 millions d'Euros à Volkswagen

Economie / Emploi - 07/08/17

Patrick Hetzel interroge le Vice-président de la Banque Européenne d'Investissement (BEI) sur leur prêt de 400 millions d'Euros à Volkswagen

En 2009, la Banque Européenne d'Investissement (BEI) a effectué un prêt de 400 millions d'Euros au groupe Volkswagen à un tarif très avantageux afin de leur permettre de développer un moteur propre. Huit ans après, force est de constater que le...

Lire la suite

Rendons publiques les rémunérations des collaborateurs des Ministres

Autres actualités - 31/07/17

Rendons publiques les rémunérations des collaborateurs des Ministres

Cet amendement vise à poser la question de la tansparence pour les collaborateurs directs des ministres et des secrétaires d'Etat. En effet, grâce à différentes dispositions mises en place au fil du temps, les rémunérations des membres du...

Lire la suite

Le Gouvernement n'est pas respectueux du Parlement

Autres actualités - 31/07/17

Le Gouvernement n'est pas respectueux du Parlement

Madame la Ministre, vous étiez invitée ce matin sur les ondes d'Europe 1 pour expliquer les motivations de ce projet de loi (Confiance dans la vie publique). Au journaliste qui vous intérrogeait sur le devenir de ce texte, vous avez répondu de manière assez...

Lire la suite