« Pour un marché du travail transfrontalier plus fluide »

Le Club d'Affaires Franco-Allemand (CAFA) a organisé une conférence sur l'état et les perspectives du marché de l'emploi et de la formation transfrontalier. Beaucoup de choses fonctionnent bien, mais le chemin vers l'intégration sera long…

Veröffentlicht am 13. Dezember 2016 von Eurojournalist(e) in Economie (lire l'article sur le site eurojournalist.eu)

Eurojournalist, logo(KL) – Comme tous les ans, dans le cadre de la « Semaine de l'Entrepreneur Européen », le Club d'Affaires Franco-Allemand a su organiser une conférence des plus intéressantes. Le programme concocté par l'organisatrice Norma Serpin était dense et le public, venu nombreux, pouvait comparer le discours politique et les réalités sur le terrain présentées autant par les professionnels du marché de l'emploi que par des entrepreneurs de la région. Des soirées comme celle-ci, on en redemande…

La soirée était organisée de manière fluide et intéressante. Après un mot de bienvenue de la part du Président de la CCI Grand Est, Bernard Stirnweiss, les deux députés invités, Peter Weiss (Emmendingen/Lahr) et Patrick Hetzel (Saverne) exposaient leur vue sur ce marché de l'emploi transfrontalier, en soulignant d'une part les progrès réalisés ces dernières années, tout en faisant preuve de grand réalisme en indiquant que la politique avait encore un long chemin à faire pour créer un cadre permettant d'avancer.

La deuxième table ronde, avec Ivana Squelbut (Pôle Emploi Strasbourg) et Horst Sahrbacher (ANPE Offenburg), présentait une véritable « success story » – le Centre de Placement Transfrontalier à Kehl, inauguré en 2013, a déjà su placer plus de 1000 Alsaciens dans des postes dans l'Ortenau, délestant par ce biais le chômage du côté alsacien, tout en apportant une réponse aux entreprises badoises qui elles, cherchent de la main d'œuvre qualifiée. De nombreux programmes sont en cours entre les partenaires badois et alsaciens et ce sont ces organisations qui auront été les architectes de cette intégration franco-allemande dans les domaines de l'emploi et de la formation.

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau présentait ensuite son actuel programme « 360 degrés » qui regroupe plus de 30 partenaires publics et privés qui coopèrent dans la perspective de rendre les marchés de l'emploi nationaux perméables dans les deux sens.

Ensuite, ce sont les entrepreneurs de la région qui illustraient comment cette intégration et les programmes se traduisent sur le terrain. René Ohlmann, entrepreneur français dont la société se trouve en Pays de Bade, démontrait que l'avenir des entreprises dans la région passe par une grande ouverture et la capacité de créer un environnement ouvert, interculturel et international. Même son de cloche chez Thomas Wilm, DRH de Zalando, ce géant de la chaussure qui vient d'inaugurer son centre de distribution à Lahr et ce, dans un format résolument franco-allemand. Il s'agit bien de la première fois qu'une entreprise de cette dimension crée une culture d'entreprise franco-allemande où la pratique des deux langues constitue une évidence. Sans doute, un exemple à suivre.

Le CAFA aura donc réussi une nouvelle fois de mettre la politique, les institutions et les entreprises autour de la table et ce genre d'échange est extrêmement important pour la compréhension mutuelle des différents piliers du monde économique. Vivement l'édition 2017 de la « Semaine de l'Entrepreneur Européen »…