Archives - médias

Page 3 sur 10 : page précédente |  1  2  3  4  5  6  7  ...  | page suivante  | dernière page

La Voix du Nord : fonctionnement du Ministère de la Défense

La Voix du Nord - Article publié le 17.02.16

Jean-Yves Le Drian travaillera-t-il bientôt dans ses appartements de fonction à Balard ?

PatrickHetzel.jpgLe député Les Républicains du Bas-Rhin, Patrick Hetzel, s'est ému, mardi lors d'une question orale à l'Assemblée, de l'absence du nouveau site de l'Hexagone Balard du ministre de la Défense et du manque d'efficacité qui en découlerait... Amusant, c'est la secrétaire d'Etat chargée des Collectivités territoriales, Estelle Grelier, qui a répondu à la place du ministre et président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian.

 

Patrick Hetzel s'interroge donc : " A quel moment le ministre de la défense et son cabinet comptent occuper à Balard les bureaux vides qui leur sont destinés ? C'est une question d'efficacité ministérielle. " L'ancien professeur des universités argue sur la perte de temps et d'efficacité en raison des nombreux déplacements des officiers d'état-major entre Balard, au sud-ouest de Paris, et l'Hôtel de Brienne (à la louche, 20 minutes en voiture). 

La réponse d'Estelle Grelier, qui excuse le ministre de son absence, répond avec une sérieuse et logique  langue de bois : " Le ministre se rend à Balard autant que nécessaire, particulièrement pour ce qui concerne la partie opérationnelle de son activité. " Mais elle affaiblit son propos en citant des dates où Le Drian était présent à Balard : le comité exécutif ministériel du 7 octobre 2015, la présentation du nouveau système de paie Source Solde le 15 janvier et la présentation du dispositif opérationnel français contre Daech au secrétaire américain à la défense Ashton Carter le 20 janvier.

Elle (du  moins, Estelle Grelier lit la réponse, sans doute rédigée à Brienne.. ou Balard) concède que ce sujet, finalement pas si anodin, est en cours d'étude : " Ces déplacements des membres des états-majors des armées font l'objet d'une réflexion en vue de leur optimisation. C'est l'ensemble des conditions de travail et donc aussi l'éventuel rapprochement des appartements de fonction du site de Balard, qui devront être examinés. "

Sans oublier, l'importance diplomatique de l'Hôtel de Brienne (réception d'homologues étrangers), sa proximité de l'Assemblée nationale et le goût pour l'endroit de Jean-Yves Le Drian.

Accéder à l'article sur le site de La Voix du Nord

 

 

Le Recteur en visite au Lycée Georges Imbert de Sarre-Union le 18 janvier 2016

Article des DNA du 19 janvier 2016

Article DNA du 19.01.16, Recteur au Lycée de Sarre-Union

 

 

Patrick Hetzel dans l'émission Télématin

Vidéo - Patrick Hetzel dans l'émission Télématin de William Leymergie sur France 2

Patrick Hetzel a participé une nouvelle fois à l'opération nationale « J'aime mon coiffeur ». Il a en effet été l'un des deux députés conviés à un cours de coiffure dans l'émission Télématin de William Leymergie sur France 2 diffusée le lundi 18 janvier 2016.



 

 

Rauwiller : le village inaugure sa Borne de la liberté

Le Républicain Lorrain du 23.11.15

Rauwiller : le village inaugure sa Borne de la liberté

Quelques drapeaux aux fenêtres annoncent un événement particulier, comme en novembre 1944 : la libération du village. La commune a en effet inauguré avec faste la borne commémorant la fin de l'occupation nazie.Bas du formulaire

Le 20 novembre 1944 à 17 h 45, le détachement commandé par le capitaine Compagnon, du 12e cuirassiers, entrait dans le village de Rauwiller, première commune libérée en Alsace. Il caracolait en tête du sous-groupement interarmes du lieutenant-colonel Rouvillois, de la 2e DB du général Leclerc.

71 ans plus tard, le village a inauguré la borne « Voie de la 2e DB », sous le haut patronage de la Fondation Maréchal-Lerclerc, représentée par le général de corps d'armée Pormento. Maire du village normand de St-Martin-de-Varreville, Ghyslène Lebarbenchon a assisté à l'inauguration. En dépît de la pluie continue, la cérémonie s'est déroulée à la perfection, sous le commandement de l'adjudant chef Lucien Drommer, conseiller municipal de Rauwiller. Les sonneries militaires et hymnes traditionnels ont été joués au clairon et à la trompette par le sergent Patrick Kautzmann.

Après un court défilé entre la mairie et la borne, devant les porte drapeaux au garde à vous et toute l'assemblée, Lucien Drommer a fait lecture du témoignage de l'adolescent Jean-Paul Blaes, témoin à 14 ans de l'arrivée des libérateurs au village. Le général et le maire ont dévoilé la borne, devant laquelle a été déposé une gerbe de fleurs. Tout le monde a entonné alors l'hymne national. Après la Marseillaise, le cortège s'est reformé pour se diriger vers le cimetière du temple où se trouve le monument aux Morts. Nouvelles sonneries et nouveau dépôt de gerbe. Les enfants des écoles ont à leur tour entonné la Marseillaise , suivis par l'assemblée. Le cortège a fini son parcours à la salle des fêtes.

La dernière étape du serment de Koufra

Le maire Rémy Klein a remercié de leur présence les nombreux hôtes, élus et militaires. Il a cité un article de presse relatant la commémoration du 60e anniversaire de la libération en 2004, dans lequel le journaliste avait écrit : « Une cérémonie sous des pluies intermittentes ». Il a conclu avec malice: « Aujourd'hui, il pourra écrire sous une pluie battante! » Sur ce, il a relaté les faits : Rauwiller fut le premier village d'Alsace libéré, le 20 novembre 1944. La dernière étape de l'accomplissement du serment de Koufra commençait. Le maire a conclu en lisant le témoignage de Louis Bier, un Alsacien du village qui a participé à la libération.

Ont suivi les allocutions du général de corps d'armées Georges Pormento, du député Patrick Hetzel, du sous préfet Cédric Debons, d'Huguette Zeller, représentant le président du conseil régional d'Alsace, et de la conseillère départementale Nadine Holderith-Weiss. Tous ont mis l'accent sur la symbolique de la Voie de la libération et le devoir de mémoire. Certains ont évoqué l'indispensable nécessité de l'union nationale face aux menaces terroristes actuelles. En ces temps troublés, les liens se resserrent entre les civils et les militaires, et un regain de patriotisme est évident. C'est en fait tout l'opposé de ce que veulent les kamikazes.

 

 

 

Interview de Patrick Hetzel concernant la réforme des collèges - webradio Trensistor

23.09.15 - webradio Trensistor*

Ecouter l'interview / Les Entretiens n°6

"Première partie d'un diptyque consacré à l'avenir de l'éducation et les débats présents autour de la réforme du collège de la rentrée 2016 en compagnie de François Bayrou et de Patrick Hetzel, deux opposants à cette réforme, deux praticiens du monde de l'enseignement, qui nous livrent chacun leur vision de l'éducation de demain".

Webradio Trensistor, logo

*La webradio Trensistor a été fondée en novembre 2009 par des étudiants de l'ENS de Lyon.

 


 

 

Article de presse du Südkurier

Politiker suchen nach Lösungen (Les Politiques cherchent des solutions)
Article publié le 05.10.15 par Südkurier

Donaueschingen le 03.10.15

Lire l'article en pdf


 

 

 

Quelles nouvelles formations ou pédagogies pourraient être développées par les universités ?

Article - L'Opinion du 17 septembre 2015 : "Les conseils d'administration des universités devraient intégrer des chefs d'entreprises"

Aperçu article l'Opinion du 17.09.15

 

 

Newstank Education : Un an après la loi sur les stages

  News tank education

article publié le 06.07.15  

     Lire l'intégralité de l'article

 

 

LCP - 02.07.15 [Vidéo] Les députés montent au créneau pour sauver Les Guignols

 

LCP, interview P. Hetzel, 02.07.15

 

 

Le Figaro : Révolution numérique, n'ayons pas peur !

Tribune FigaroVox - Publiée le 19/06/2015 - co-signée par Patrick Hetzel

Alors que nous entrons dans une nouvelle ère caractérisée par la révolution numérique, l'association Génération entreprise - entrepreneurs associés appelle à adopter les mesures adéquates pour favoriser l'innovation française.

Olivier Dassault, Président, Jean-Michel Fourgous, Délégué Général, Annie Genevard, Vice-Présidente, Luc Chatel, David Douillet, François Sauvadet, Catherine Vautrin et 60 autres parlementaires membres de «Génération entreprise - entrepreneurs associés».

Open data, réseaux sociaux, objets connectés: après les révolutions agricole et industrielle, l'économie mondiale est aujourd'hui bouleversée par une nouvelle vague d'innovations, essentiellement fondées sur le numérique!

L'économie mondiale est aujourd'hui bouleversée par une nouvelle vague d'innovations, essentiellement fondées sur le numérique!

Les chiffres donnent le tournis: 15 000 applications se développent chaque semaine, 100 000 nouveaux objets se connectent chaque heure au réseau, ... voir l'intégralité de l'article.

 

 

 
Page 3 sur 10 : page précédente |  1  2  3  4  5  6  7  ...  | page suivante  | dernière page