Collectivité européenne d’Alsace

Publié le 28/06/2019 dans les catégories Développement local

Après une quinzaine d’heures de débats lundi et mardi dans l’hémicycle, où avec les autres collègues LR alsaciens, Patrick Hetzel s’est battu pour que la future collectivité européenne d’Alsace ne soit pas une coquille vide se résumant à une simple fusion des deux départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Il a notamment défendu une trentaine d’amendements. Il faut dire que le gouvernement n’a hélas pas bougé d’un iota par rapport à son projet initial. C’est très dommage car il y avait matière à aller plus loin et profiter de ce projet de loi pour créer une collectivité à statut particulier au sens de l’article 72 de notre constitution et engager, de façon expérimentale avec l’Alsace, un nouvel acte de décentralisation. À cet égard, c’est une occasion ratée et la bataille pour l’Alsace devra se poursuivre. Ceci étant, il s’agit d’un premier pas, qui en appellera d’autres, permettant enfin de reconnaître à nouveau un périmètre institutionnel à l’Alsace. C’est pourquoi, Patrick Hetzel s’est résolu à voter, comme 440 autres députés, en faveur de ce texte. Mais il a tenu à rappeler avec force qu’il ne peut s’agir que d’une première étape d’une longue marche qui devra conduire l’Alsace à pouvoir exercer les compétences départementales, régionales voire étatiques par délégation ou transfert pour ces dernières. Il reste plus que jamais mobilisé en faveur de l’Alsace et de ses habitants. (voir les interventions de Patrick Hetzel).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus