Situation des travailleurs frontaliers : courrier à la Chancelière Merckel

Publié le 29/04/2020 dans les catégories Europe

Les Parlementaires d’Alsace adresse un courrier à Madame Merckel, Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, pour plaider en faveur d'une gestion administrative moins rigide des mesures sanitaires aux frontières.
Voir le courrier en pdf.


Madame la Chancelière,

Loin de nous, parlementaires alsaciens, l'idée de porter un jugement de valeur sur la gestion de la crise sanitaire par les autorités allemandes.

Mais permettez-nous néanmoins de vous sensibiliser à la colère des citoyens alsaciens face aux conséquences des décisions qui ont été prises : fermeture de nombreux de points de passage vers l'Allemagne, difficultés et lenteurs que subissent les nombreux travailleurs frontaliers pour rejoindre leur lieu de travail dans le Bade-Wurttemberg et le Palatinat, interdiction aux travailleurs frontaliers d’acheter leur repas de midi, refoulement si la date de validité inscrite sur la carte nationale d’identité a dépassé les 10 ans alors que les autorités françaises ont prolongé cette validité à 15  ans, verbalisation des consommateurs qui souhaitent comme ils en avaient l'habitude avant la crise effectuer leurs  achats alimentaires en rive droite du Rhin...

Nos concitoyens regrettent amèrement ces barrières aux frontières qui provoquent une souffrance et un sentiment d’injustice dans notre région qui pourtant partage tant avec votre pays.

Que devient le traité d’Aix-La-Chapelle ? Que devient l’Amitié franco-allemande ? Que devient l’Europe ? Nombreux sont les alsaciens à nous poser ces questions, malgré l’excellence de l’aide sanitaire que vous nous avez portée...

En tant que Parlementaires alsaciens, nous sommes pleinement convaincus du renforcement de l’amitié Franco-Allemande et de la construction d’une meilleure coopération entre nos deux pays, notamment dans les relations  quotidiennes de nos citoyens de nos nations respectives.

Aussi nous nous permettons de plaider en faveur d'une gestion administrative moins rigide des mesures sanitaires aux frontières.

Persuadés que vous aurez à cœur de préserver les excellentes relations et les liens étroits entre nos territoires frontaliers, nous vous prions de croire,
Madame la Chancelière, à l'assurance de notre très respectueuse considération.

Les Parlementaires d’Alsace

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus