Journal du Député Patrick Hetzel - Mai 2015  
 

 
Edito - Avril 2016
 

Non : les malgré-nous et les malgré-elles ne sauraient être une variable d’ajustement des programmes d’histoire !

Il y a un an, j’écrivais à la ministre de l’Education nationale afin de l’interpeller sur la place faite à l’histoire de l’Alsace-Moselle dans les manuels d’histoire de France. Elle m’a alors répondu de façon laconique en renvoyant la question vers le Conseil supérieur des programmes. Du coup, Nicolas Roquejoffre, journaliste aux Dernières Nouvelles d’Alsace,  a interrogé ces jours-ci le président du Conseil supérieur des programmes à ce sujet et sa réponse vient d’être publiée dans les colonnes des DNA en date du 2 avril. Sa réponse montre qu’il n’a manifestement pas compris le bien fondé de ma démarche. C’est d’autant plus regrettable que le président Lussault est professeur des universités et géographe de renom en poste à l’école normale supérieure de Lyon. J’en retiens que nous avons encore un énorme travail à faire collectivement pour que nos institutions républicaines portent un autre regard sur ce qui s’est réellement et véritablement passé durant la deuxième guerre mondiale.  En effet, l’annexion de fait que l’Alsace et la Moselle ont subie entre 1940 et 1944, ne constitue pas, comme semble le croire le président Lussault, une spécificité historique qui serait de nature strictement régionale, bien au contraire. Il serait grand temps que l’on admette de dire et d’écrire qu’après le 22 juin 1940, il n’y a pas juste une France libre d’un côté et une France occupée de l’autre. Il y en a bien une troisième : une France annexée de fait, constituée des trois départements que sont le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle.

Un universitaire comme Jean-Laurent Vonau, professeur émérite de la faculté de droit de Strasbourg, a bien décrit la situation réelle dans plusieurs de ses travaux sur la période. Ainsi, dans ces trois départements, entre juillet 1940 et novembre 1944, il n’y a plus aucune autorité française : ni préfecture, ni sous-préfecture, ni juge, ni gendarme, ni militaire…. Il n’y a plus aucun fonctionnaire français. Une telle situation est  donc bien une atteinte majeure à la souveraineté française sur le sol français. Ce n’est donc pas simplement un fait de nature strictement régionale. C’est au contraire un phénomène qui concerne bien l’histoire de France en tant que telle puisque la France comporte alors bien trois zones : la France de Vichy, la France occupée et la France annexée. Une fois admise cette réalité incontestable, il est plus que légitime de parler aussi de l’incorporation de force dans l’armée allemande de ressortissants français. En effet, cela constitue non seulement un crime de guerre mais également un crime contre l’humanité puisqu’on y appliquera des critères d’ordre racial.

Voilà pourquoi le combat que j’ai mené et que je continuerai de mener, n’est pas de nature locale, mais bien nationale et c’est précisément en ma qualité de représentant de la Nation que je me suis adressé à la ministre de l’Education nationale. Si l’on refuse de prendre en compte le fait même de l’annexion d’une partie de la France par l’Allemagne entre 1940 et 1944, alors cela revient à diffuser une vision simplifiée à l’extrême de l’histoire de France voire une vision simpliste. Or, procéder de la sorte, n’est sûrement pas rendre service aux générations futures auxquelles on livre une version erronée de la réalité historique. Sans compter que l’on nie par là même le drame vécu si profondément par les générations précédentes. D'une part 130 000 Alsaciens-mosellans incorporés de force par l’Allemagne et dont 40 000 ne reviendront jamais et d'autre part 15 000 enrôlées de force  dans la machine de guerre nazie, ce n’est pas un simple « détail » de l’histoire régionale, c’est un fait majeur de l’histoire de France. N’ayons pas peur de le rappeler sans relâche, ce devoir de mémoire, nous le devons à ceux qui nous ont précédés mais aussi à ceux qui vont nous succéder. Puissions-nous pleinement et collectivement intégrer cette belle devise du Souvenir français : « A nous le souvenir, à eux l’éternité ! ».

Patrick HETZEL
Député du Bas-Rhin

Lire la suite

Actualités

Processus de nomination du PDG de l'INRA : Question au Gouvernement

Enseignement sup. / Recherche - 20/05/16

Processus de nomination du PDG de l'INRA : Question au Gouvernement

Nomination politique à la tête de l'INRA : Patrick Hetzel interpelle le Premier ministre (voir vidéo ci-dessous) . Face aux inquiétudes au sujet d'une nomination politique à la tête de l'INRA, l'Institut Nationale de...

Lire la suite

Conclusions du rapport de l’OPECST sur « Les enjeux stratégiques des terres rares

Environnement - 20/05/16

Conclusions du rapport de l’OPECST sur « Les enjeux stratégiques des terres rares

Voir l'article de ActuEnvironnement.com Conférence de presse sur les conclusions du rapport de l'OPECST sur « Les enjeux stratégiques des terres rares et des matières premières stratégiques et critiques : M. Patrick Hetzel,...

Lire la suite

Dysfonctionnements de la CAF du Bas-Rhin

Santé / Vie sociale - 20/05/16

Dysfonctionnements de la CAF du Bas-Rhin

Lors de l'audition de Madame Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat en charge de la famille, par la commission des affaires sociales, Patrick Hetzel a tenu à l'interroger au sujet de la politique familiale du gouvernement mais aussi des dysfonctionnements de la CAF du Bas-Rhin....

Lire la suite

Des annulations de crédits inacceptables

Economie / Emploi - 20/05/16

Des annulations de crédits inacceptables

En commission des finances, le secrétaire d'Etat en charge du budget a présenté, mercredi 18 mai, un décret budgétaire portant ouverture et annulation de crédits à titre d'avance. Ce décret acte de nouvelles dépenses du...

Lire la suite

Conférence de Xavier Duportet : "Innover en France, les promesses des biosciences"

Enseignement sup. / Recherche - 20/05/16

Conférence de Xavier Duportet : "Innover en France, les promesses des biosciences"

En sa qualité de co-président du Club Science et Débats, Patrick Hetzel a accueilli pour une conférence Xavier Duportet, Co-fondateur de la start-up Eligo Bioscience . Ce docteur en biologie synthétique au parcours exceptionnel est élu «...

Lire la suite

Vote du maintien de l’état d’urgence

Autres actualités - 20/05/16

Vote du maintien de l’état d’urgence

En raison des risques qui pèsent sur la sécurité de nos concitoyens, Patrick Hetzel a suivi la demande du gouvernement appelant à voter une nouvelle fois pour le maintien de l'état d'urgence. Toutefois il a tenu à intervenir au cours du débat...

Lire la suite

Procédure de divorce par consentement mutuel

Santé / Vie sociale - 20/05/16

Procédure de divorce par consentement mutuel

Dans le cadre du débat parlementaire du projet de loi « Action de groupe et organisation judiciaire », Patrick Hetzel est intervenu au sujet de la procédure de divorce par consentement mutuel. Il a notamment défendu un amendement de suppression de...

Lire la suite

Voter une motion de censure du gouvernement était devenu indispensable

Economie / Emploi - 17/05/16

Voter une motion de censure du gouvernement était devenu indispensable

Le recours au 49-3 illustre que le gouvernement était devenu incapable de défendre une ligne politique claire sur un texte de loi pourtant initialement majeur et qu'il en avait même perdu la majorité au sein de sa propre majorité. Sans compter que cette...

Lire la suite

L'encadrement du recours à des travailleurs détachés passe à la trappe du fait du 49-3

Economie / Emploi - 17/05/16

L'encadrement du recours à des travailleurs détachés passe à la trappe

Un amendement dit « Molière » pour davantage encadrer le recours à des travailleurs détachés est nécessaire, hélas avec le 49-3 il n'a pas été débattu . Un tel amendement, cosigné par Patrick Hetzel, a...

Lire la suite

Le couple franco-allemand dans la construction européenne

Autres actualités - 17/05/16

Le couple franco-allemand dans la construction européenne

Relations France-Allemagne : Patrick Hetzel a participé à un colloque de la CDU/CSU au Bundestag, à Berlin. Organisé le mardi 10 mai, ce colloque avait pour thème des « leçons à tirer de la bataille de Verdun : la...

Lire la suite

Tribune : « Assurons nos vieux jours ! »

Santé / Vie sociale - 17/05/16

Tribune : « Assurons nos vieux jours ! »

Cosignature d'une tribune à l'initiative d'Hervé Mariton au sujet de l'importante question de la dépendance intitulée : « Assurons nos vieux jours ! ». «  Nous, parlementaires de la droite et du...

Lire la suite