R&D Technology, 20e anniversaire, mai 2019

Rencontres parlementaires pour l'Innovation

Question au Gouvernement

Patrick Hetzel à la tribune de l'Assemblée nationale

Parlement des enfants, rencontre avec une classe de CM2 bilingue à Sarre Union

Parlement des enfants, rencontre avec une classe de CM2 de Neuwiller lès Saverne

Juin 2019

« Mais à quoi sert donc un député ? »

Souvent j’entends cette phrase lorsque je vais à votre rencontre. Cette formule peut évidemment avoir plusieurs sens. Elle peut être la marque d’une curiosité liée à une méconnaissance. Elle peut aussi être une sorte de défiance formulée sous forme interrogative, ce qui revient indirectement à vouloir dire : « vous ne servez à rien ! ». Quelle que soit l’option retenue, l’antiparlementarisme et la critique vis-à-vis des parlementaires sont une réalité qu’il ne faut nullement ignorer. C’est pourquoi, je tenais ici, en quelques lignes à revenir sur le travail d’un député en général et du vôtre en particulier.

Dans une démocratie représentative comme la nôtre, des personnes sont élues pour vous représenter. Dans le cas du député, celui-ci siège à l’Assemblée nationale pour exercer deux grandes missions : faire la loi (qu’elle soit proposée par le gouvernement ou par un ou plusieurs parlementaires) et contrôler l’action du gouvernement. Pour exercer cette seconde mission, il est essentiel qu’il existe une stricte séparation entre le pouvoir législatif (le parlement) et le pouvoir exécutif (le gouvernement) ainsi qu’un équilibre entre ces deux pouvoirs car le parlement assure alors un "contre-pouvoir" par rapport au gouvernement, quand bien même la majorité soutient le gouvernement. Dans la "fabrication" de la loi, le député apporte son expérience, sa connaissance de la vie des concitoyens sur le territoire dont il est l’élu pour s’assurer que la loi ira "dans le bon sens" et prenne bien en compte l’ "intérêt général". Dans le contrôle de l’action du gouvernement, il a pour mission de s’assurer que les deniers publics soient bien utilisés, c’est-à-dire l’argent du contribuable dépensé avec parcimonie, efficacité et pertinence.

La vie d’un député est donc rythmée par une présence à la fois dans sa circonscription pour rencontrer, échanger, discuter, aider les concitoyens et à l’Assemblée nationale pour débattre de la loi et assurer le contrôle de l’action du gouvernement. Cette vie est faite de rencontres, de participation à des débats et échanges, d’études et de préparation de dossiers en lien avec les porteurs de projets, les élus et les associations du territoire. Votre député est bien entendu assisté par des collaboratrices : trois en circonscription, avec une présence dans les deux permanences de Saverne et de Sarre-Union, et une à Paris.
Membre de la commission des finances, je suis rapporteur du budget de la justice. Je donne donc mon avis lorsque le gouvernement présente son budget de la justice pour le futur mais aussi sur la manière dont il utilise le budget que l’Assemblée a adopté pour remplir ses missions.
Par ailleurs, je m’investis évidemment spécifiquement sur des textes de loi comme par exemple lorsque le ministre de l’Education nationale a présenté son projet de loi concernant l’école, domaine que je connais très bien.
J’ai alors, entre autres, beaucoup insisté sur la nécessité de ne pas oublier les écoles rurales, d’accorder davantage de place à l’enseignement des langues en général et du bilinguisme en particulier chez nous en Alsace.

De même, par des questions au gouvernement, orales ou écrites, j’interpelle les ministres sur leur action : que fait la ministre de la santé pour mettre fin à la pénurie de certains médicaments comme les corticoïdes ou le potassium pourtant indispensables dans certains traitements ? Que fait le ministre du budget pour éviter que le poids de certaines taxes ne mette à mal le pouvoir d’achat ? C’est aussi la défense d’amendements comme par exemple celui qui demande à ce que la ministre en charge des Anciens combattants prenne enfin en compte la situation des anciens d’Algérie qui étaient sur place entre le 2 juillet 1962 et le 1er juillet 1964 et dont on ne reconnaissait pas jusqu’alors le statut d’Ancien combattant.

Le rôle de votre député, c’est de vous représenter, de vous défendre, de faire entendre la voix du territoire et des concitoyens dont il est l’élu. Je voudrais ici vous assurer que mon engagement est plein et entier et que je m’efforce d’orienter en permanence mon travail et mon action au service du bien commun, avec modestie mais fierté car la démocratie représentative est une richesse inestimable.

 

Patrick HETZEL,
votre Député.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus