Assemblée parlementaire franco-allemande : politique monétaire et santé

Publié le 25/09/2020 dans les catégories Europe

Patrick Hetzel a participé les 21 et 22 septembre à la session de l’Assemblée parlementaire franco-allemande (APFA) consacré à la politique monétaire européenne et à la coopération transfrontalière en matière de santé. Comme orateur du groupe Les Républicains, il a interrogé Madame Christine LAGARDE, Présidente de la Banque centrale européenne :

« Madame la Présidente,

Je voudrais vous interroger au sujet de la revalorisation trop importante de l‘Euro par rapport au dollar au cours des derniers mois.

J’ai bien conscience que le pilotage du taux de change n’entre pas dans le mandat de la BCE.

Toutefois, cette situation risque de freiner la reprise de l’économie européenne, notamment par le renchérissement du coût des exportations des pays membres de la zone Euro. Ainsi, nos entreprises européennes sont actuellement moins compétitives en termes de prix sur les marchés internationaux que leurs concurrentes américaines ou chinoises, pour ne citer que ces deux pays.

D’où ma question : comment compter vous, à travers la politique monétaire de la BCE, aider efficacement à la reprise de notre économie européenne ? »

Il est également intervenu lors de l’audition des ministres français et allemand de la santé, Olivier Véran et Jens Spahn, :

« Messieurs les ministres, comment compter vous concrètement et efficacement faire évoluer la coopération transfrontalière en matière de santé entre la France et l’Allemagne ? En effet, au plus fort de la pandémie de la COVID-19 en Alsace, l’A.R.S. Grand Est a tout d’abord envoyé des patients à l’autre bout de la France avant de réaliser et de comprendre que de l’autre côté du Rhin, à quelques kilomètres de l’Alsace, il y avait des lits disponibles. De même, lorsque s’est posée en mars-avril-mai, la question du recours à des tests, domaine dans lequel l’Allemagne avait une avance significative, force était de constater que de l’autre côté du Rhin, 50 % des capacités de tests restaient disponibles là où côté français nous en manquions crucialement pour lutter efficacement contre la pandémie. Comment comptez-vous tirer les leçons de ces erreurs ? »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus