Modalités de contrôle des émissions polluantes des véhicules

Publié le 16/10/2020 dans les catégories Environnement Transports & Logement

Patrick Hetzel vient d’attirer l'attention, sous forme de question écrite, du ministre délégué chargé des transports sur les modalités de contrôle technique des émissions polluantes des véhicules. Si l'objectif de disposer d'un parc automobile moins polluant est tout à fait compris et souhaité, le durcissement des contraintes des contrôles des émissions de polluants atmosphériques et des particules fines émanant de l'échappement des véhicules pose soucis tant pour les centres de contrôle technique automobile que pour les particuliers.
Le contrôle de l'opacité des fumées qui était prévu à compter du 1er janvier 2019 afin de détecter les surémissions de particules fines, avait déjà été suspendu pour 6 mois par le gouvernement en raison des problèmes de mise en œuvre qu'il posait.
Aujourd'hui encore, des incompréhensions demeurent notamment au niveau des propriétaires de voitures anciennes, qui souvent entretiennent parfaitement leur véhicule, et se voient recalés au contrôle technique car les nouvelles normes imposent aux contrôleurs de pousser excessivement les moteurs au risque de fragiliser voire casser la mécanique. Aussi, il lui demande si des ajustements sont prévus dans les cahiers des charges imposés aux centres de contrôle technique afin de ne pas pénaliser ces propriétaires de voitures.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus