Accompagnement et reconnaissance des symptômes persistants de la Covid-19

Publié le 19/06/2020 dans les catégories Santé

Patrick Hetzel cosigne une proposition de loi « visant à une reconnaissance des symptômes persistants de la Covid-19 et une prise en charge des personnes atteintes ».

Depuis le début de l’épidémie liée à la Covid-19, de nombreuses personnes ont été contaminées, une modélisation a ainsi pu indiquer que 3 à 7% des Français en ont été infectés. Certains de ces malades sont confrontés à une résurgence de symptômes plusieurs semaines voire plusieurs mois après la contamination. Ils sont des milliers à vivre un quotidien angoissant. Cette maladie est éprouvante tant physiquement que moralement et les personnes qui en sont atteintes subissent de multiples symptômes respiratoires, cardiaques, digestifs, neurologiques, circulatoires auxquels s’ajoute une fatigue extrême. Cette souffrance est amplifiée par l’absence de certitudes quant à la fin de ce mal et à l’existence d’un traitement efficace.

Les conséquences sont telles que, plusieurs mois après, ces nombreuses personnes sont épuisées, atteintes psychologiquement, physiquement mais également financièrement. D’autres conséquences pernicieuses en découlent : la difficulté de pouvoir travailler normalement et d’avoir une vie sociale légitime. La Covid-19 est une maladie qui, dans les cas persistants, place le malade et ses proches dans une situation de détresse face à laquelle l’État doit répondre par le biais d’un accompagnement adapté sur tous les plans : médical, psychologique et matériel.

Pour l’ensemble de ces motifs, il est urgent qu'un véritable programme sanitaire à la hauteur des conséquences de l'épidémie de la Covid-19 incluant tous les territoires et toutes celles et ceux atteints par la maladie, soit mis en œuvre, pour que les médecins et les scientifiques mènent une étude et une recherche sur les conséquences de cette dernière, tant sur la santé physique et mentale des patients, afin d’établir une liste complète des symptômes, de leurs expressions, de les documenter et de les rendre publics auprès des patients et des médecins. De cette façon, il sera possible d’identifier et de faire reconnaître l’ensemble des pathologies comme il se doit et d’assurer l’accompagnement des patients. Reconnaître officiellement les malades selon leurs signes cliniques et non uniquement selon les résultats des tests car pour beaucoup aucun test n’a été réalisé. De plus, les virologies et les sérologies peuvent être très variables pour un même patient au fil des mois.

C’est pourquoi, la présente proposition de loi cherche à assurer un dispositif ambitieux visant à apporter une réponse globale pour ces personnes par la création d’un statut « affection symptômes persistants de la Covid-19 ». Aucun patient ne doit être abandonné ou laissé pour compte.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus