Autorisation provisoire accordée aux betteraviers.

Publié le 09/10/2020 dans les catégories Agriculture

Déclaration de Patrick Hetzel au sujet de son vote en faveur de la disposition autorisant provisoirement aux betteraviers de recourir pour une période maximale de trois ans aux néonicotinoïdes :

« Je n'ai évidemment vraiment rien contre les abeilles, bien au contraire. J'ai soutenu et soutiens toujours un certain nombre de textes pour développer la lutte contre le frelon asiatique, la reconnaissance du miel français et le travail des apiculteurs locaux.

Je pense qu’hélas ce débat a été trop caricaturé par rapport aux vrais enjeux, que j’identifie comme suit :

- éviter la faillite et la misère à des milliers d'agriculteurs (ils ont perdu plus de la moitié de leur production de betterave du fait de la jaunisse !) ;

- ne réintroduire ces produits phyto que temporairement (3ans), de manière contrôlée et seulement pour la betterave (et pour des semences enrobées et non de la diffusion par aérosol ou pulvérisateur);

- obtenir 7 millions d'euros d'investissement dans la recherche d'une alternative définitive ;

- éviter la pulvérisation d'autres produits qui se serait mise en place ;

- préserver 45 000 emplois, une production française et un milliard d'euros d'excédents commerciaux.

Il serait en outre hypocrite de tuer une filière française pour importer davantage et doper des productions étrangères utilisant plus de néonicotinoïdes.

L'écologie de l'interdiction sans solution alternative a une nouvelle fois prouvé son inefficacité. Il faut avancer pas à pas dans le sens du progrès et trouver des solutions pérennes ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus