Déclaration de politique générale de Jean Castex

Publié le 17/07/2020 dans les catégories Politique

Déclaration de politique générale du Premier ministre Jean Castex.

Ce mercredi 15 juillet, le nouveau Premier ministre a présenté devant l’Assemblée nationale la feuille de route gouvernementale en prononçant « la déclaration de politique générale ». Comme la quasi-totalité de mes collègues députés du groupe les Républicains à l’Assemblée nationale, j’ai voté contre cette déclaration de politique générale. Pourquoi ?

Ma position est claire : comme beaucoup de nos concitoyens aujourd’hui, je ne veux pas accorder ma confiance à Emmanuel Macron, ni à son gouvernement dont la tâche est d’exécuter les volontés présidentielles. Après 3 ans de confusion, de mensonges, d’une gestion de crise catastrophique, j’ai vu la défiance grandir, la confiance s’éroder, le changement s’imposer. Mes divergences avec le gouvernement sont profondes en ce qui concerne l’autorité. À l’heure où la crise sociale gronde et où les fractures n’ont jamais été aussi importantes, il n’est pas concevable de reléguer le pouvoir régalien, l’ordre et l’autorité au second plan. Ni le Président, ni le Premier ministre ne semblent prendre la mesure des difficultés sociales actuelles, ni soutenir nos forces de l’ordre au bord de l’implosion. De même, alors que je martèle depuis plusieurs mois l’urgence d’un plan de relance économique, je ne vois toujours rien à l’horizon, si ce n’est nos propres mesures proposées par le groupe LR. Au mois de juin, nous avons déposé une proposition de loi visant à exonérer de charges patronales les entreprises embauchant un jeune de moins de 25 ans. La majorité a voté contre par sectarisme, mais le 14 juillet le Président annonce la mise en place de notre mesure, en la rabotant considérablement.

Sur le plan sanitaire, la position du gouvernement sur le port du masque est une nouvelle fois une mascarade.  Alors qu’il était inutile au mois de mars, il devient désormais obligatoire. Chez les Républicains, nous défendons le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos à forte fréquentation depuis plus de 3 mois. Il est incompréhensible de devoir attendre encore pour protéger les Français d’une seconde vague.

Enfin, je défends une écologie positive et pragmatique, a contrario du gouvernement qui envisage une écologie punitive à marche forcée. La droite est la famille politique qui a le plus fait avancer la cause écologique lorsqu’elle était au pouvoir et nos maires le montrent aussi tous les jours dans leurs communes. Être de droite, c’est réconcilier l’écologie et le pouvoir d’achat, pour répondre à une double aspiration légitime de nos concitoyens : préserver notre environnement et améliorer notre mode de vieC’est pourquoi, j’ai décidé de ne pas voter la confiance au gouvernementParce nous sommes une opposition responsable, nous avons élaboré notre feuille de route que nous avons présenté, et que nous croyons plus proche des attentes des Français. Notre projet de redressement de la France repose sur 4 piliers :

* la relance économique par le travail et l’emploi,

* les défis de la santé et des solidarités,

* le rétablissement de l’autorité de l’Etat,

* ainsi que la mise en œuvre d’une écologie de droite, humaine, positive et pragmatique.

La Droite parlementaire sera plus que jamais une force de proposition. Elle sera au rendez-vous des idées et à la hauteur des enjeux de notre pays.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus