Des historiens s'inquiètent de ne plus pouvoir accéder aux archives historiques des armées

Publié le 01/04/2020 dans les catégories Sécurité & Défense

Patrick Hetzel vient d'interroger sous forme de question écrite le Premier ministre sur l'accès aux documents historiques.

En effet le Secrétariat général de la défense nationale considère que tous les documents classifiés, même ceux créés il y a plus de cinquante ans, doivent désormais être formellement déclassifiés avant de pouvoir être communiqués au public. Jusqu'à présent les historiens pouvaient travailler sur des documents classifiés qui sont communicables après la limite de 50 ans. De fait le Service historique de la défense, basé à Vincennes, a tout simplement gelé l'accès à des documents essentiels aux recherches sur la Seconde Guerre mondiale, la guerre d'Indochine ou encore la guerre d'Algérie pour ne citer que ces trois exemples très évocateurs.
Patrick Hetzel souhaite savoir comment le gouvernement peut justifier un tel revirement dans les pratiques, car cela est évidemment très préjudiciable pour les travaux de recherche des historiens.
Par ailleurs, il aimerait savoir ce que le gouvernement compte faire afin de permettre aux chercheurs et aux historiens de pouvoir effectuer leurs légitimes et indispensables travaux de recherche historique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus