Enseignements artistiques, la culture doit vivre : lettre au Président

Publié le 20/11/2020 dans les catégories Culture & Patrimoine Associations, Sports & Loisirs

Patrick Hetzel cosigne un courrier au Président de la République afin de lui demander que l’Etat engage très rapidement un effort coordonné avec les acteurs des enseignements artistiques et permettre leur retour selon un calendrier identique à celui qu’il a été possible de dessiner en matière sportive. Au-delà même de ces enseignements, un mouvement fort de confiance mérite d’être engagé à l’égard de tous les champs de l’éducation populaire. 

Voir la lettre en pdf et le liste des cosignataires

"Monsieur le Président,

Le 17 novembre, à l’issue d’une réunion avec les acteurs du sport français, vous présentiez de nouvelles mesures de soutien tournées vers l’activité sportive, ouvrant la voie à une reprise de la pratique en club pour les mineurs au mois de décembre, après sa suspension dans le cadre de la lutte contre la crise sanitaire, tout en liant cette reprise à l’évolution de l’épidémie dans notre pays.
Si nous saluons cet assouplissement de bon sens, indispensable, nous regrettons qu’il n’ait à ce stade pas été envisagé de l’étendre aux enseignements artistiques auxquels, comme de très nombreux Français, nous sommes particulièrement attachés. Les modalités d’enseignement et leur stricte adaptation aux gestes barrières doivent permettre une reprise pour les mineurs selon un calendrier identique à celui des activités sportives. Un décalage ne serait, à très juste titre, pas compris.
Nos écoles de musique et leurs professeurs vivent une situation préoccupante depuis de longs mois qui s’est encore accentuée avec le second confinement dans lequel la France est entrée le 30 octobre dernier.
Face au manque de visibilité dont elles souffrent, nous tenons à appeler votre attention sur la croissance des multiples difficultés pratiques et financières rencontrées par ces structures, dont l’activité est aujourd’hui limitée au temps scolaire.
La culture doit vivre. Elle doit même prendre toute sa place pour nous permettre de surmonter une crise sanitaire qui érige des barrières entre chacun, nous éloignant les uns des autres.
Nous formulons ici le souhait que l’Etat puisse engager très rapidement un effort coordonné avec les acteurs des enseignements artistiques afin de permettre leur retour selon un calendrier identique à celui qu’il a été possible de dessiner en matière sportive. Au-delà même de ces enseignements, un mouvement fort de confiance mérite d’être engagé à l’égard de tous les champs de l’éducation populaire.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de notre considération respectueuse."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus