Lettre ouverte de 12 parlementaires alsaciens au ministre de la santé au sujet du traitement Covid-19

Publié le 03/04/2020 dans les catégories Santé

Monsieur le Ministre,

L’Alsace paye actuellement un lourd tribut à la pandémie du coronavirus. 

Nous enregistrons dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin plus de 700  morts pour cause de Covid-19.

Nous remercions l’engagement de l’Etat pour l’aide apportée à nos malades.

Les médecins de nos territoires nous font remonter les résultats empiriques du traitement à l’hydroxychloroquine en bithérapie avec l’azithromycine (voire mieux, en trithérapie avec un complément de zinc) qui semble donner des résultats positifs. 

Notre territoire est le plus touché de France, avec probablement 15 jours d’avance sur la situation que connaît le reste du pays. 

Dans 15 jours nous auront les résultats des premières recherches. Mais cette attente devient insupportable pour les Alsaciens.

Nous vous demandons instamment de délivrer pour nos deux départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, à titre expérimental une ATU (Autorisation Temporaire d’Utilisation) pour l’hydroxychloroquine, l’azithromycine le Zinc, parmi d’autres antiviraux, dans l’indication de traitement ambulatoire et précoce du Covid-19.

Il faut laisser à nos médecins la liberté de prescrire ces traitements en âme et conscience.

Nous comptons sur votre diligence et votre compéhension.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

 

Jacques Cattin, Laurent Furst, Patrick Hetzel, Frédéric Reiss, Eric Straumann, Raphaël Schellenberger, députés du Haut-Rhin et du Bas-Rhin

René Danesi, Guy-Domnique Kennel, André Reichardt, Catherine Troendlé, Esther Sittler, sénateurs du Haut-Rhin et du Bas Rhin

Anne Sander, députée européenne

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus